Notre Histoire

Targa AIDE depuis 1998

 

L’Association Targa est un prolongement naturel de l’activité d’un groupe de jeunes enseignants chercheurs qui œuvre, depuis le début des années 80, au sein de la Direction de Développement Rural (DDR)- créée par Paul Pascon- à l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (IAV) de Rabat. 

L’engagement militant (et quelque peu romantique) de ses membres a permis progressivement la construction, avec la population rurale des zones enclavées (vallée de l’Ouneine en Haut Atlas et les oasis du sud-est mauritanien), d’une démarche concertée pour l’identification et la mise en œuvre de petits projets de développement communautaire.

L’action de ce groupe de chercheurs était conduite, jusqu’au milieu des années 90, sous le label de l’IAV Hassan II qui permettait de contourner la vigilance de l’Etat dont la politique à l’égard du monde rural était orientée, à cette époque, vers la surveillance et le contrôle de toute intervention exogène.

Toutefois, à partir de la seconde moitié de la décennie 90, la flexibilité dont jouissait l’IAV dans la conduite de sa mission de Recherche-Action et de gestion de projets de développement a largement diminué suite à une réglementation de plus en plus stricte imposée par le Ministère des Finances.

Pour faire face à ces contraintes, les membres de l’équipe ont décidé- avec l’appui de la direction de l’IAV- de se doter d’un cadre institutionnel à caractère associatif. C’est ainsi que la création de Targa - Association Interdisciplinaire pour le Développement et l’Environnement - a eu lieu en 1998 en conformité avec les lois réglementant le droit d’association.

Au fil des années et grâce à son expertise, à la diversité de ses activités et au développement de sa structure de gestion, Targa s’est vue de plus en plus sollicitée par les populations rurales, les autorités locales et les associations de développement local. Depuis 1998, Targa a parcouru un long chemin de maturité marqué par trois périodes.

Développement communautaire (1998 – 2000) :

Targa a continué dans la même dynamique que celle initiée au sein de l’IAV Hassan II, notamment le montage et la mise en œuvre de projets de développement communautaire, avec les populations rurales des zones de montagnes (Ouneine dans le Haut Atlas, la vallée de Bni Idder, la commune de Tanaqob, la commune de Tassift dans le Rif occidental). Targa a su garder une distance - probablement justifiée- avec l’administration et les départements étatiques, en participant à des projets essentiellement financés par des fonds de la coopération internationale (la coopération autrichienne, suisse et espagnole.).

Développement rural (2000- 2004):

Cette période se caractérise par un rapprochement important des départements ministériels, collectivités locales et organismes étatiques pour promouvoir le développement rural. En effet, ce n’est que depuis une dizaine d’années que la planification stratégique de développement rural a été placée au centre des préoccupations des pouvoirs publics au Maroc. Targa a conduite et a participé à des études aboutissant à la définition de certaines politiques publiques ciblant le monde rural, notamment la définition d’une nouvelle démarche de projets de Développement Rural Intégré (DRI) notamment pour les zones non-irriguées.

Planification participative du développement et renforcement des capacités (2004 - présent) :

Suite aux changements contextuels importants que connait le Maroc, notamment avec l’avènement de l’INDH et l’accélération du processus de la décentralisation, les pouvoirs publics se sont rendu compte de la nécessité d’adopter une approche participative du développement et d’introduire des innovations conceptuelles et méthodologiques dans leur travail avec les populations. Depuis, Targa s’est beaucoup investie dans l’accompagnement et le renforcement des capacités, la stratégie, la mise en œuvre et le suivi et d’évaluation des programmes publics de développement

Cette période est marquée par un partenariat entre Targa et l’Agence pour la Promotion et le Développement Economique et Social des préfectures et provinces du Nord du Royaume (APDN) qui boucle, en 2014, une décennie complète de collaboration fructueuse. D’autres opérateurs publics, comme la Direction Générale des Collectivités Locales, l’Agence pour la Promotion et le Développement Economique et Social des Provinces du Sud et le Département de l’Environnement ont aussi sollicités Targa pour des partenariats institutionnels.