×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 129

Station de pompage solaire et d'irrigation

Assistance technique au projet de conservation de la biodiversité et développement communautaire local (installation d'une zone verte autour de la ville de Ouarzazate)

Contexte général

La ville d’Ouarzazate est située au piedmont sud du Haut Atlas  dans la  vallée en aval des confluents  de l’Oued Draa à la porte du Grand Sahara. La ville, avec un ensoleillement direct de 2635kWh/m²/an, dispose d’un gisement solaire parmi les plus importants à l’échelle mondiale. Cet atout justifie le choix d’Ouarzazate pour abriter la plus grande station solaire thermique à concentration qui devra permettre de développer une puissance totale de 500 MW, par phases successives dont la première, en construction, développera une puissance estimée entre 125 et 160 MW.

Le site de Ouarzazate se caractérise aussi par sa faible pluviométrie (la moyenne annuelle des précipitations est de 115 mm) et par l’aridité de son environnement (les températures moyennes varient entre -5°C et 20°C en hiver et entre 30°C et 45°C en été). Ces contraintes climatiques ont guidé le choix des autorités de doter la ville d’une Station de Traitement des eaux usées (STEP) dans la perspective d’une réutilisation de ces eaux traitées notamment dans le domaine arboricole. En 2007, un projet d’une ceinture verte de 1800 ha a été proposé au Chef de l’Etat et programmé pour une réalisation en tranches successives.

Une première tranche de près de 70 ha utilisant les eaux souterraines issues de trois forages a été équipée de deux  groupes électrogènes.

Une seconde tranche de 185 ha, située de part et d’autre de l’Oued Anatim et composée de deux parcelles (01, et 03 sur la Photo 1), a été programmée à proximité de la STEP pour utiliser les eaux recyclées avec un pompage électrique.

 

L’idée de changer le pompage électrique existant en pompage solaire a été retenue comme expérience pilote pour vérifier la faisabilité et la viabilité économique et environnementale d’une telle solution.

L’option solaire confère à ce projet  une forte valeur  ajoutée écologique dans la mesure où les eaux usées d’une ville fortement aride sont récupérées et écologiquement recyclées pour être utilisées par pompage solaire pour la création d’un espace vert récréatif autour de la ville.

Consistance du projet

Ce projet consiste en l’apport d’une assistance technique  pour l’équipement solaire de la station de pompage existante et notamment le dimensionnement de cette installation.

Le Bureau d’Etude responsable de l’établissement des plans des installations d’irrigation s’est basé sur l’option d’un pompage par groupe Diesel. Or l’option solaire nécessite une révision complète des choix techniques initialement pris dans l’optique d’un pompage conventionnel. L’utilisation complète de la disponibilité de l’énergie solaire journalière implique un fonctionnement du pompage durant toute la journée et donc un choix de pompes de moindre puissance et, par voie de conséquence, une révision des dimensions des canalisations de transport et de distribution de l’eau. En d’autres termes, l’adoption du pompage solaire, nécessite une révision de toute la conception initiale du projet.

 

Principales activités réalisées

Révision de la conception initiale du projet

Révision des choix techniques opérés et adaptation à l’option solaire

Redimensionnement de la station solaire de pompage

Contrôler le bon fonctionnement de la station

Perspectives

Cette expérience représente un modèle démonstratif des applications possibles des énergies renouvelables notamment pour réconforter le label de ‟Ville - Solaire” voulu par les autorités locales pour  la ville d’Ouarzazate. Effectivement, avec l’installation à Ouarzazate de la plus grande station thermique solaire à concentration de toute la région, les autorités locales veulent que la ville devienne une référence mondiale dans le domaine solaire. 

Lu 5110 fois
Dernière modification le mardi, 03 février 2015 13:55