> Développement durable de la commune rurale de Bni Idder

Développement durable de la commune rurale de Bni Idder

Développement durable de la commune rurale Bni Idder : Projet Onsar

 

Contexte du projet

La commune rurale de Bni Idder est localisée dans l’une des zones les plus pauvres de la région montagneuse du Rif, au nord-est du Maroc. Les principales sources de revenus proviennent de la production végétale, animale et de l’exploitation forestière. Les principales cultures annuelles sont le cannabis, les céréales et les légumineuses. L’arboriculture (oliviers et figuiers) est pratiquée dans une moindre mesure. L’élevage caprin tient une place primordiale dans les systèmes productifs locaux. Les contraintes vécues par la population sont principalement : la surcharge de travail de la femme, l’enclavement des douars, la faiblesse des revenus et la dégradation des ressources naturelles. Dans ce contexte Targa-AIDE a initié un vaste programme de développement communautaire en partenariat avec le Ministère Fédéral des Affaires Etrangères de la République d'Autriche et Austroprojekt.

Phases du projet

Un ensemble d’actions a été en mené, de manière intégrée et participative, à savoir :

1- Le renforcement et la diversification des sources de revenus de la population par la promotion d’un ensemble d’activités agricoles :

  • Production végétale : Les actions menées dans le cadre du volet arboriculture ont consisté à distribuer plus de 20 000 arbres fruitiers. Et à chaque opération de distribution de plants d’arbres Targa a assuré l’encadrement technique en faveur des bénéficiaires par l’organisation des compagnes de traitements phytosanitaires et des sessions de formation en matière d’identification des parcelles adaptées, techniques de plantation, planning et du type de traitement à faire ainsi que la distribution des produits phytosanitaires et de pulvérisateurs.
  • Production animale : Un des objectifs essentiels de ce projet est de trouver des solutions pour améliorer les revenus des femmes par le développement d’activités génératrices de revenus adaptées aux femmes: élevage caprin, apiculture, aviculture, cuniculture.

2- L’amélioration de l’exploitation des ressources énergétiques à travers l’installation de fours communautaires améliorés.

3- L’appui à la scolarisation par la réhabilitation de deux écoles, l’introduction de quelques activités d’éveil pour les élèves et l’organisation de cours d’alphabétisation en faveur des femmes.

4- L'amélioration des infrastructures : L’adduction en eau potable (AEP) a concerné 200 foyers avec branchement individuel, deux écoles et le Souk. Un hammam a été construit et trois pistes ont été aménagées.

5- La Facilitation de l’accès à la santé à travers l’organisation régulière des déplacements de l’équipe médicale mobile et de mini-compagnes de santé, la désignation et la formation d’une femme sentinelle par douar et l’équipement du dispensaire.

6- L’encadrement local et l’appui institutionnel : la formation du personnel et l’informatisation de la gestion pour améliorer la qualité des services au niveau de la commune rurale, l’appui à la commune pour l’élaboration du plan de développement de la vallée, l’implication de la CR dans le programme d’action de Targa, et l’encadrement de plusieurs associations villageoises.  

Lu 1199 fois
Dernière modification le jeudi, 21 décembre 2017 14:50