> Formation des femmes et des jeunes à l'Ouneine

Formation des femmes et des jeunes à l'Ouneine

Foyer Féminin Ouneine

 

Description du projet

Le Centre polyvalent est une structure à vocation socioculturelle dynamique. Il s’inscrit dans le prolongement et dans la continuité des actions de développement menées par l’association Targa dans la commune rural Ouneine depuis une vingtaine d’années (adductions d’eau potable, électrifications, améliorations des systèmes de production agricoles et d’élevage, etc...).

Le foyer féminin est un espace de rencontre, d’échanges et d’apprentissages. Il s’adresse en priorité aux femmes dont il cherche à promouvoir la place au sein de la société locale. Les activités qu’il propose et dont la plupart émane familières lors de nombreuses rencontres réalisées auprès des femmes, sont autant une réponse à des préoccupations actuelles réelles qu’un «alibi» pour des observations et des « négociations» futures sur l'amélioration du statut de la femme dans la société.

Activités entreprises dans le cadre de ce programme
  • Lutte contre l’analphabétisme et éducation dite « informelle ».

  • Sensibilisation sur des sujets divers: Il s’agit de sensibiliser les femmes aux questions portant sur la santé générale, maternelle et infantile (en relation si nécessaire avec le dispensaire), sur les procédures et documents administratifs (tels que l’état civil, la carte d’identité nationale, le contrat de mariage, le divorce…) ainsi que sur des questions relatives à l’environnement, aux droits de l’Homme, de la femme et de l’enfant en particulier.

  • Les pratiques culinaires: Les premières études sur la nutrition à Ouneine ont mis en évidence la malnutrition malgré des disponibilités non négligeables de produits au niveau local. Le savoir-faire dans ce domaine reste tributaire des conditions socio-économiques des ménages, de l’emploi de temps chargé des femmes mais aussi du peu de diversification. L’arrivée de la télévision par satellite est en voie de montrer le décalage qui existe entre ici et ailleurs. L’action à ce niveau est fortement liée à celle de la santé.

  • La prise en charge des enfants en bas âge: L’action envisagée dans ce domaine est une préparation de l’enfant à son intégration dans l’espace scolaire. Outre la langue maternelle amazigh qui domine, les enfants ne disposent que très rarement des rudiments nécessaires pour la lecture et la compréhension, pour s’habituer à l’école et à son règlement etc. Par ailleurs, la mise en place d’une « crèche » et d’une prise en charge de niveau préscolaire permet aux mères d'être disponibles pour leurs activités au foyer féminin.

  • La formation dans les métiers de l’artisanat: Les enquêtes réalisées à ce sujet montrent une demande non négligeable pour les activités liées à la couture et au tapis destinées notamment à l’autoconsommation. Le dispositif matériel à existe (achat de métiers à tisser notamment) mais la question qui se pose demeure celle de la formation de formatrices et l’accompagnement de cette action jusqu’à maturité, ce qui nécessite l’engagement d’un personnel exogène que les capacités de l’association Targa ne permettent pas pour le moment.

 

Lu 1418 fois
Dernière modification le lundi, 25 décembre 2017 15:39